Réserver un traiteur

Le repas est l'une des parties la plus importante dans l'organisation de votre mariage. Les invités sont sensibles à ce qu'’ils dégustent et s’'en souviennent.

Il s'’agit là d'’un temps fort à réussir absolument, d'’autant que c'’est l’'une des plus grosses dépenses.

Il faut donc prospecter votre traiteur rapidement, six à dix mois à l’'avance.

Rechercher le traiteur

Définissez :

  • le type de repas souhaité (cocktail, dîner assis, buffet, cocktail dinatoire, animation culinaire),
  • le type de cuisine (bio, cuisine du monde ou traditionnelle).

Sachez que beaucoup de lieux de réception proposent une liste de traiteurs avec lesquels ils ont l'’habitude de travailler.

Faites marcher le bouche à oreille. Jetez également un oeil sur les forums (vous aurez vite fait de repérer un traiteur dont la réputation est reconnue) et les sites internet.

Pour une prestation haut de gamme, rapprochez-vous des “Traiteurs de France”.

Fixez-vous un budget en vous attendant à le dépasser de 20 %.

Privilégiez les traiteurs proches du lieu de réception pour éviter les coûts de déplacement trop élevés.

Amassez une quantité de devis suffisante pour vous faire une idée des prestations proposées et des prix.

N'’hésitez pas à faire fonctionner la concurrence.

Goûtez tous les plats, même si cette dégustation est payante. C'’est le seul moyen de vérifier la qualité, la quantité et la présentation des assiettes et des amuse-gueules.

Prenez des notes car on oublie vite le tout premier petit four après en avoir dégusté vingt autres. Pour vous aider à faire votre choix, voici une petite liste de questions à poser au traiteur :

  • Concernant ses aptitudes professionnelles :
    • A-t-il l’habitude d'’organiser des réceptions ?
    • Combien de mariage organise-t-il par an ?
    • Est-il classique ou créatif ?
    • Quelles sont ses préférences ?
    • Peut-il vous présenter un book vous permettant de visualiser les plats et la décoration de la table ?
  • Questions pratiques :
    • Quels sont ses frais de déplacement ?
    • A quelle heure arrive-t-il sur les lieux ?
    • S'’occupe-t-il de la mise en place de votre décoration de table ?
    • Nettoie-t-il les lieux en partant ?
    • Quelle est la date limite pour donner le nombre d’invités ?
    • Quelles sont les clauses d’'annulation et de remboursement ?
    • Loue-t-il tables, chaises, nappes, couverts, vaisselle, parasols chauffants… quels modèles, couleurs… à quel prix ? (attention à vérifier que tout ce matériel ne soit pas déjà proposé par la salle de réception)
    • Le retrait ou l'ajout de couverts est-il taxé ?
    • S'’occupe-t-il de la pièce montée ?
    • Propose-t-il des animations culinaires tels qu’un stand crêpes, stand foie gras poêlé… ?
    • Peut-il prévoir le repas du lendemain ?
    • S'octroie-t-il un droit de bouchon ?
  • Concernant le personnel :
    • Combien de serveurs faut-t-il prévoir ? (sachez qu'’un serveur expérimenté peut prendre en charge jusqu'’à 25 couverts. Mieux vaut en prévoir plus que pas assez)
    • Y a-t-il des limitations d'’horaire pour le service ?
    • Quel est le coût des heures supplémentaires du personnel ? (Attention à ceux qui vous proposent de ne pas déclarer le personnel pour économiser les charges sociales, vous risquez de payer de amendes en cas de contrôle),

Concernant l'assurance, vous pouvez souscrire une responsabilité civile en cas de casse auprès du traiteur.

Différentes prestations sont possibles : cocktail, buffet, déjeuner, dîner

cocktail mariageLa réception peut revêtir différentes combinaisons :

  • cocktail,
  • buffet,
  • déjeuner et/ou diner placé selon un plan de table ou non, servi par un traiteur, dans un restaurant, en plein air….


À vous de composer votre formule. Tout est permis.

Sachez toutefois que, traditionnellement, le cocktail se tient après la cérémonie religieuse et est suivi d’un dîner qui se termine par une soirée dansante.

  • Cocktail ou vin d’honneur : Il permet de recevoir les personnes que nous ne pouviez pas inviter au diner en raison d’'un budget trop serré. C’'est aussi l’'occasion pour chacun de discuter avec tous les convives. Le cocktail reste léger avec des mises en bouches savoureuses, parfois des ateliers culinaires (atelier auvergnat, buffet chaud, stand crêpes…).
    Si le cocktail est copieux, vous pouvez supprimer l’'entrée du déjeuner ou du dîner.
  • Cocktail dînatoire : vos invités restent debout et voguent de buffet en buffet pour déguster quelques pièces salées et sucrées (verrine, canapés, brochettes, mignardises).
    Il faut compter une trentaine de pièces par personne. Là aussi, vous pouvez surprendre vos invités par des animations culinaires.
    En général, l’'ambiance est chaleureuse.
    Le revers de la médaille est qu'’il faut rester longtemps debout et que le repas n’'est pas très consistant.
  • Dîner/déjeuner avec service partiel : les entrées et les desserts sont présentés sur les buffets. Seul le plat est servi à table. Cette formule présente l'’avantage de varier les saveurs, de naviguer de table en table tout en gardant le côté « chic » de l'’assiette à table pour le plat.
    Le coût reste plus élevé qu'’un buffet ou un dîner assis et les difficultés à coordonner les plats en fonction des files d'’attentes sont plus importantes.
  • Dîner et/ou déjeuner assis : chacun de vos convives a une place assise. Le dîner est servi comme dans un restaurant, ce qui facilite le travail du traiteur et permet à chacun de dîner confortablement. Attention cependant aux dîners qui trainent en longueur.
    Prévoyez suffisamment de serveurs et déterminez un plan de table pour placer vos invités. Attendez-vous à faire des mécontents avec un menu unique.
  • buffet d'un mariageBuffet : vos invités sont libres de leurs mouvements et peuvent circuler d’'une table à une autre, ce qui leur permet de voir chacun des convives. Ce sont eux qui vont se servir aux buffets.
    Prévoyez des buffets suffisamment nombreux pour éviter les longues files d’'attentes et des tables en quantité adéquate pour que tous vos convives puissent s’'asseoir.
    Veillez à ce que les personnes seules ne se retrouvent pas isolées.
    Cette formule vous permet d'’économiser des frais de personnels mais génère des difficultés à gérer les files d’'attente et à rassembler les invités autour des animations.
    Le gaspillage est aussi souvent plus important que pour un repas assis.

Réservation du traiteur

Vous avez comparé les devis, goûté les plats. Vous êtes donc en mesure de prendre une décision et de réserver le traiteur.

Avant de signer le contrat, prenez le temps de le lire attentivement. S'’il apparaît une zone d’ombre, parlez-en avec le traiteur avant de signer.

Tout doit être clairement stipulé par écrit, notamment la date, les heures du début du repas et de fin du service ainsi que celles auxquelles chaque plat sera servi.

Les frais de nourriture, de main d'oe’œuvre, de service, de location des équipements (vaisselle, mobilier, chambre froide...), le droit de bouchon, ainsi que toutes les options auxquelles vous avez souscrites doivent être stipulés.

Prenez connaissance des pénalités en cas d’'annulation.

Enfin, ajustez au mieux le nombre de vos invités. En effet vous vous engagez à payer pour le nombre de personnes figurant sur le contrat même si ce dernier est finalement inférieur le jour de la réception.

En cas de problème, ce document est votre seule protection. Lisez-le avec rigueur avant de signer et de procéder au paiement des arrhes (30 à 40 % du montant total).

Choix de la pièce montée

Pièce montée de mariagePièce montée ou dessert du traiteur ? À vous de voir.

Composée généralement de choux caramélisés avec de la nougatine et de la crème mousseline à la vanille, la pièce montée peut également se décliner sous forme de macarons multicolores, de petits fours, de wedding cake…

Créée par un artiste en la matière, elle peut vite devenir une œuvre d’art qui fera pétiller les appareils photos et suscitera l’étonnement.

Sa réalisation peut être confiée au pâtissier faisant partie de l'équipe du traiteur ou celui de votre choix.

Comme pour toutes les autres prestations, feuilletez les livres des professionnels, surfer sur la toile, consulter les magazines spécialisées pour affiner vos idées, puis prenez le temps de les exposer, d'en discuter avec votre prestataire et de comparer les devis.

Réservez votre pièce montée un mois à l’avance.

5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 (1 Vote)